CASELLES DES CAUSSES - LES CABANES EN PIERRE SECHE DU QUERCY

47679

EDITIONS TERTIUM

9782368483169

Nouvelle édition, entièrement refondue, nouvelles photos, nouveau chapitre sur la construction des casuelles.

Silhouettes familières des Causses du Quercy, les cabanes enpierre sèche demeurent les témoins de lancienne vie rurale sur ces plateaux calcaires. Elles disent lâpreté du pays, où les terres cultivables étaient conquises en débarrassant le sol, année après année, des pierres...
Lire la suite

10.00€ TTC

5.5%

En stock

Se connecter à Mon Espace Pro pour commander !

  • Envoyer à un contact

    Destinatire :

    * Champs obligatoires

    Annuler ou 


    • 20 000 Références
    • Livraisons en 24/48h
    • Service client à votre écoute

    Caractéristiques

    Descriptif

    Caractéristiques

    Date de parution 15/06/2022
    Editeur EDITIONS TERTIUM
    Collection CIVILISATION DES CAUSSES
    Type LIVRE
    Famille PATRIMOINE
    Réf Cartothèque 47679
    Rayon TOURISME
    Largeur 16 cm
    Hauteur 24.1 cm, 24 cm
    Epaisseur 0.40 cm, 0.50 cm
    Poids 18.5 g, 18.6 g
    Pays FRANCE
    Auteur FREDERIC LONTCHO, GEORGES DEPEYROT, FRANCOISE MELMOTH
    Nombre de pages 60, 64
    Département [46] Lot

    Descriptif

    Nouvelle édition, entièrement refondue, nouvelles photos, nouveau chapitre sur la construction des casuelles.

    Silhouettes familières des Causses du Quercy, les cabanes enpierre sèche demeurent les témoins de lancienne vie rurale sur ces plateaux calcaires. Elles disent lâpreté du pays, où les terres cultivables étaient conquises en débarrassant le sol, année après année, des pierres qui le rendaient stérile.
    Les caselles, érigées en pierre sèche sans aucun ciment, utilisent une des plus vieilles techniques architecturales du monde, lencorbellement.
    Ce procédé consistant à donner à chaque assise une légère saillie par rapport à lassise inférieure permet de créer une voûte qui constitue le toit de la pièce unique.
    Ces constructions, qui servaient rarement dhabitat permanent, furent utilisées comme abris pour les bergers et les cultivateurs, ou comme bâtiments annexes dans les fermes. Elles incarnent le souvenir dun temps où, sur les Causses, vivait une communauté paysanne nombreuse, qui exploitait chaque parcelle de terre.

    Du même éditeur